Stop aux fake news: pour protéger les coureurs on ne peut pas leur mentir

de 13/01/22

0

Après avoir lu la dernière note publiée par The Cyclists' Alliance, l'Association Internationale des Coureurs se réserve le droit de poursuivre le TCA pour diffamation pour de fausses informations divulguées dans l'intention manifeste de diffamer le CPA et de manipuler les coureurs. La fakenews publiée sous le titre Système de gestion centralisée des prix qui cette année s'étend au cyclisme professionnel féminin prouve si il en est besoin le manque de crédibilité du TCA sur ce dossier. Il est plus que flagrant au regard de la communication du TCA, que non seulement ce dernier est non seulement très mal informé mais qui plus est fait preuve de légerté dans sa communication. La défense des intérêts des athlètes féminines requiert rigueur, sérieux et nécessite une approche pragmatique, factuelle et professionnelle des dossiers, le CPA Women seule association internationale reconnue par l’UCI s’attache à poursuivre sa mission dans cet état d’esprit dans le seul intérêt des athlètes.

 

Afin de rétablir la véracité des faits, le CPA tient à préciser qu’en ce qui concerne la gestion des prix féminins des courses World Tour et Pro-séries.

 

Les déductions qui seront opérées au titre des frais de gestion sont:



Ø Un prélèvement de 1,82% au titre des frais de gestion (pourcentage identique à celui des hommes)


Ø Un prélèvement de 300 € par an par équipe World Tour au titre des frais

 

Ø Un prélèvement de 200 € par an par équipe Pro team au titre des frais bancaires

 

Comme il a été précisé lors de l’annonce officielle durant le séminaire World Tour de la mise en place de la gestion aucune autre déduction ne sera opérée.

 

Il est également important de préciser, que les frais de gestion des prix femmes si ils ont été considérablement réduits de par les investissements préalablement réalisés lors de la mise en place de cette gestion pour les hommes, ne seront cependant pas totalement couverts par ce prélèvement de 1,82%. L’UCI s’est engagé dans sa politique de soutien au cyclisme féminin à financer le solde qui représente à ce jour plus de 50% du montant.

 

Ainsi non seulement les athlètes féminines vont pouvoir bénéficier d’un service qui permet une uniformisation de gestion des prix, une transparence et une traçabilité dans des conditions financières optimales de par l’expertise acquise par le CPA au cours de ces dernières années et de par le soutien financier de l’UCI.

 

Dans une approche pragmatique l’UCI dans une démarche globale d’organisation du cyclisme féminin a décidé en concertation avec le CPA d’appliquer dans un premier temps cette gestion centralisée aux courses World Tour et Pro-séries pour la saison 2022 avant d’étendre cette gestion aux courses classe 1 dans le futur dans le cadre de la structuration du cyclisme féminin qui est engagée par l’UCI.

 

Conformément à ce qui a été mis en place pour le cylisme masculin et contrairement à ce qui a pu être publié, la désignation du mandataire s’effectue exclusivement par le choix des coureurs de chaque équipe par le biais de leur compte individuel sur la plateforme, ceux-ci restent totalement libre de la façon dont les prix sont redistribués au sein de leur équipe (soit par l’intermédiaire d’un mandataire, soit par l’intermédiaire de leur équipe). Le CPA s’attache dans le cadre de sa mission de gestionnaire de la plateforme de gestion centralisée à respecter scrupuleusement le mandataire désigné par les coureurs de chaque équipe.

 

«Personne n'est obligé de choisir le CPA comme mandataire mais si la plupart des équipes nous choisissent il y a une raison. L’extension de cette gestion aux courses de catégories inférieures est un objectif commun avec l’UCI, dans une approche globale qui se veut pragmatique et cohérente. Il apparaît pour le moins contradictoire de s’opposer à la mise en place de cette gestion centralisée et s’émouvoir dans le même temps de ne pas inclure immédiatement toutes les compétitions…» commente Gianni Bugno, président du CPA. «Les coureurs sont enthousiasmés par le fonctionnement du CPM, avec ce système transparent aucun prix n'est perdu et ils sont versés plus rapidement aux coureurs. Alessandra Cappellotto et CPA Women mènent un travail important en collaboration avec l'UCI et les autres parties prenantes pour faire en sorte que le fossé entre les femmes et les hommes s'efface progressivement, dans le respect de leur spécificité. Nous nous réservons le droit de poursuivre en diffamation ceux qui discréditent notre travail en répandant la calomnie et en ne causant que des dommages au cyclisme et à ses principaux acteurs».



Images

Voir tous
EWP Riders Délégué

Cristian Salvatoserà délégué de la CPA et représentant des coureurs du protocole sur les conditions météorologiques extrêmes et pour la sécurité au Il Lombardia.


Accord paritaire

Tous les deux ans, le CPA et l’AIGCP signent un nouvel accord paritaire qui établit les normes minimales pour les conditions de travail telles que les salaires et les assurances.

Les projets

L’association « Cyclistes Professionnels Associés » représente les intérêts des cyclistes professionnels et leur sécurité pendant les courses passe toujours en premier.

CPA Femmes

Le CPA Femmes fait partie du CPA et est la seule association internationale de cyclistes professionnelles, donnant une voix aux athlètes féminines.