Jets de bidons et de déchets: le Conseil du CCP se prononce en faveur d’une adaptation des sanctions

de 14/04/21

0

Réuni aujourd’hui par visioconférence, le Conseil du Cyclisme Professionnel (CCP) s’est penché  sur la mise en œuvre des nouvelles règles introduites en 2021 – au 1er avril pour une grande partie d’entre elles – afin de renforcer la sécurité des coureurs lors des épreuves sur route masculines et féminines.

Sur cette question spécifique, des représentant(e)s d’UNIO (l’association des équipes féminines) et du CPA Women (l’association des coureuses) étaient invité(e)s à participer aux discussions du CCP, organisme compétent pour ce qui concerne l’UCI WorldTour, et composé notamment de représentants des coureurs (CPA), des équipes (AIGCP), des organisateurs (AIOCC) et de l’Union Cycliste Internationale (UCI).

A la lumière des expériences faites sur les compétitions depuis le 1er avril, les membres du CCP et les représentant(e)s du cyclisme féminin ont réaffirmé leur soutien au plan de sécurité adopté par le Comité Directeur de l’UCI le 4 février dernier, et notamment aux mesures concernant les jets de bidons et de déchets. Ils se sont en revanche prononcés en faveur d’un ajustement des sanctions liées aux nouvelles règles.

Les jets de bidons et de déchets en dehors des zones prévues à cet effet par l’organisateur restent interdits. Les coureurs bénéficient toutefois de la possibilité de se débarrasser de leurs bidons et déchets auprès des assistants des équipes positionnés le long du parcours, en charge du ravitaillement, et également auprès des véhicules suiveurs des équipes et de l’organisation.

Les jets de bidons au public, en particulier, constituent un danger avéré à la fois pour les coureurs et le public : à de multiples reprises, des chutes ont été causées par des bidons lancés aux spectateurs et revenant sur la route, et des spectateurs ont été blessés par des bidons lancés par des coureurs dans le public. L’UCI veut par ailleurs éviter que des fans, notamment des enfants, ne cherchent à s’approcher des coureurs pendant les courses, ce qui pourrait provoquer des accidents aux conséquences potentiellement dramatiques (choc avec des coureurs ou des véhicules de l’échelon-course par exemple).

Les jets de bidons et de déchets en dehors des zones prévues à cet effet seront dorénavant sanctionnés comme suit :

  • Dans le cadre des courses d’un jour, la première infraction sera punie d’une amende et d’un retrait de points UCI (respectivement de 100 à 500 francs suisses et de 5 à 25 points selon la classe de l’épreuve), tandis qu’une deuxième infraction entraînera la disqualification du coureur fautif. Le règlement prévoyait auparavant une amende, un retrait de points UCI et une disqualification immédiate dès le premier manquement.
  • Dans le cadre des courses par étapes, la première infraction sera punie d’une amende et d’un retrait de points UCI (respectivement de 100 à 500 francs suisses et de 5 à 25 points selon la classe de l’épreuve). La deuxième infraction entraînera une pénalité de temps (1 minute) et la troisième la disqualification. Le règlement prévoyait auparavant une amende, un retrait de points UCI et une pénalité de 30 secondes à la première infraction, 2 minutes de pénalité à la deuxième infraction et la disqualification à la troisième.

L’UCI surveillera attentivement le respect des règles révisées. Après évaluation cette année, elle pourra adapter les sanctions prévues si les coureurs et les équipes contreviennent de manière répétée au règlement régissant les jets de bidons et déchets en dehors des zones aménagées à cet effet.

L’ensemble des parties prenantes ont approuvé ces nouvelles mesures, considérant qu’elles permettaient à la fois d’améliorer la sécurité des coureurs et de renforcer la responsabilité environnementale du cyclisme.

Les mesures discutées durant la réunion du CCP ne pourront entrer en vigueur – le cas échéant au samedi 17 avril prochain – qu’après leur approbation formelle par le Comité Directeur de l’UCI.

L’UCI précise que les amendes récoltées seront affectées exclusivement au financement de la Stratégie Environnementale de l’UCI. Discutée lors du Comité Directeur de février 2021, cette dernière sera formalisée durant le Comité Directeur de septembre 2021.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « La mise en œuvre dès 2021 des mesures visant à renforcer la sécurité des coureurs fait l’objet d’une évaluation attentive, et l’UCI a poursuivi ses consultations avec les acteurs impliqués. C’est à la suite de très nombreux échanges avec les différentes parties prenantes qu’il a été jugé opportun d’adapter les sanctions liées aux nouvelles règles concernant les jets de bidons et de déchets en dehors des zones aménagées à cet effet. L’UCI est heureuse qu’une solution acceptable pour toutes les parties ait été trouvée, qui préserve totalement l’essentiel, à savoir la sécurité des coureurs et du public, et la responsabilité environnementale du cyclisme».

UCI ommuniqué de presse

Voir tous
EWP Riders Délégué

Pascal Chanteur serà délégué de la CPA et représentant des coureurs du protocole sur les conditions météorologiques extrêmes et pour la sécurité au Grand Prix du Morbihan.


Accord paritaire

Tous les deux ans, le CPA et l’AIGCP signent un nouvel accord paritaire qui établit les normes minimales pour les conditions de travail telles que les salaires et les assurances.

Les projets

L’association « Cyclistes Professionnels Associés » représente les intérêts des cyclistes professionnels et leur sécurité pendant les courses passe toujours en premier.

CPA Femmes

Le CPA Femmes fait partie du CPA et est la seule association internationale de cyclistes professionnelles, donnant une voix aux athlètes féminines.